Directives anticipées

Toute personne majeure peut, si elle le souhaite, faire une déclaration écrite, appelée « directives anticipées », afin de préciser ses souhaits quant à sa fin de vie, prévoyant ainsi l’hypothèse où elle ne serait pas, à ce moment-là, en capacité d’exprimer sa volonté. Vos directives anticipées permettront au médecin de connaître vos souhaits concernant la possibilité de limiter ou d’arrêter les traitements alors en cours.

Ces directives, qui peuvent être annulées ou modifiées à tout moment, s’imposent au médecin pour toute décision d’investigation, d’intervention ou de traitement, excepté dans 2 cas :

  • En cas d’urgence vitale pendant le temps nécessaire à une évaluation complète de la situation
  • Lorsque les directives anticipées apparaissent manifestement inappropriées ou non conforme à la situation médicale.

Rapprochez-vous de votre médecin néphrologue qui pourra vous guider et/ou vous fournir le formulaire à remplir.