Personnes de confiance

La loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé prévoit que toute personne majeure peut, si elle le souhaite, désigner une personne de confiance. La personne de confiance désignée doit être majeure également et aura pour rôle :

-              Accompagner le patient dans les démarches et lors des rendez-vous médicaux s’il le souhaite et l’aider dans sa prise de décisions

-              Recevoir l’information à la place du patient et être consultée si ce dernier est hors d’état d’exprimer sa volonté et transmettre à l’équipe soignante les convictions et les choix du patient concernant son état de santé

-              Avoir connaissance de l’existence des directives anticipées du patient s’il y a lieu

Cette personne peut être un parent, un proche ou le médecin traitant. La désignation est faite par écrit. Elle est révocable à tout moment. Les personnes sous tutelle peuvent désigner une personne de confiance avec l’accord du juge ou du conseil de famille s’il a été constitué.